Diététique

LA DIÉTÉTICIENNE VOUS PARLE….«Le manioc et la patate sont des aliments énergétiques recommandés aux personnes ……»

«Le manioc et la patate sont des aliments énergétiques recommandés aux personnes menant une activité physique intense, aux enfants en pleine récupération nutritionnelle et  en pleine croissance…»

Le thème abordé ce mois est l’importance du manioc et de la patate douce dans notre alimentation. Dans cet entretien, Mme KANE, diététicienne, formatrice en nutrition, hygiène au centre de formation professionnelle ( CFP ) nous cite quelques bienfaits de ces aliments et à quelle catégorie de personnes ils sont le plus conseillés.

A LIRE AUSSI :La noix de cajou… Un produit aux vertus multiples 

1-Quelles sont les valeurs nutritionnelles des féculents comme la patate et le manioc?

 

La patate et le manioc font partie des féculents : racines et tubercules. Ce sont des aliments  glucidiques à absorption lente. Ils contiennent des glucides complexes, ce sont des aliments énergétiques. La patate douce apporte en moyenne 62.8 kcal pour 100g  et le manioc 159 kcal pour 100g. Ils sont recommandés aux personnes menant une activité physique intense.

Ce sont des aliments riches en fibres alimentaires. Les fibres ont différents rôles à jouer au niveau physiologique y compris la régularisation de la fonction gastro-intestinale, la diminution des taux de cholestérol ainsi que la gestion de la glycémie (taux de sucre dans le sang). Elles contribuent également au sentiment de satiété ce qui peut aider à la gestion du poids en diminuant l’apport énergétique. De nombreuses études affirment qu’un apport en fibres adéquat protégerait contre le cancer du colon.

 

A LIRE AUSSI :DEMI-POULET CARAMÉLISÉ AUX FRUITS EXOTIQUES ET BANANE PLANTAIN

La patate douce est une source de vitamine A, en réalité elle contient du bêta-carotène. Celui-ci est un précurseur de la vitamine A (c’est-à-dire que le corps le transforme en vitamine A selon ses besoins). Le bêta-carotène pourrait également améliorer certaines fonctions du système immunitaire. De plus, ces caroténoïdes sont également étudiés dans les domaines de la dégénérescence maculaire, cataracte, maladies cardiovasculaires et certains types de cancer tels que poumon, cavité buccale, pharynx et col de l’utérus. Les caroténoïdes sont des composés ayant des propriétés antioxydantes, c’est-à-dire qu’ils sont capables de neutraliser les radicaux libres du corps. La vitamine A améliore la vision et protège les yeux. Entre autres, elle contribue à la croissance des os et des dents, maintient la peau en santé et protège contre les infections.

 

Le manioc contient également ces différents nutriments : du potassium pour l’hydratation des cellules, du magnésium pour lutter contre le stress ; la fatigue ; les crampes musculaires et fixer la mémoire, du  calcium, du fer, de la vitamine C et des vitamines du groupe B.

A LIRE AUSSI : Aminata Ba Bathily diététicienne: « Il faut toujours aller vers l’équilibre alimentaire »

2-A quelle catégorie de personne sont-ils le plus conseillés? 

 

Le manioc et la patate sont des aliments énergétiques donc ils sont très recommandés aux personnes menant une activité physique intense, aux enfants en pleine récupération nutritionnelle et aux enfants en pleine croissance.

 

3-Sont-ils interdits à une catégorie de personne? 

 

Le manioc et la patate sont riches en sucres complexes précisément de l’amidon (et des fibres végétales dans le manioc) donc les diabétiques, les obèses, les personnes ayant des problèmes de digestion, ceux qui souffrent de colopathie doivent réduire ou éviter leur consommation.

 

Au Sénégal, comme  on utilise le manioc comme légume frais dans nos différents menus, ces différentes personnes peuvent l’éliminer dans leur alimentation. Quant à la patate, elle peut remplacer la pomme de terre donc ils peuvent le consommer mais à raison de 1 à 2 tranches par jour.

 

4-Quelle est la meilleure méthode de consommation et de conservation des féculents? 

 

Ils peuvent être consommés sous plusieurs formes avec les différentes transformations qu’on peut en faire : attiéké, gari, tapioca, couscous, farine, granulés etc. Ils représentent en général le légume d’accompagnement des repas. On peut dire que la meilleure méthode de consommation c’est de préserver leurs qualités nutritives et organoleptiques. C’est pourquoi on recommande de  ne pas les tremper dans de l’eau et de les cuire à la vapeur ou les frire.

 

Ce sont des légumes frais, pour bien les conserver, il faut les blanchir et les mettre  au réfrigérateur. Il faut veiller à ce qu’ils ne soient pas moisis. Sinon, on peut les sécher mais de préférence au four pour ne pas détruire certains nutriments.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Vous pourriez aussi aimer

Lire Plus