Articles récentes Protrait du chef

Portrait du chef Moussa Niang….Un artiste en cuisine,créatif et passionné de son métier.

Le chef Moussa Niang est passionné de son métier, la cuisine. D’un abord facile, ce jeune a déjà bien roulé sa bosse dans le milieu de la restauration où il a déjà capitalisé une expérience riche de 13 années. 6 ans plus tard, il rejoint l’équipe du Novotel, ensuite le restaurant de la Sénégalaise de l’automobile.

Le chef Moussa Niang est un artiste en cuisine. Un jeune créatif et passionné de ce qu’il fait. C’est en 2006 qu’il intègre le milieu de la restauration. Sa première expérience, il le vit au Cozy, un restaurant dakarois. Moussa débute par le plus bas de l’échelle à savoir la plonge. Au fil du temps, Moussa gravit les échelons, en se forgeant une solide expérience aux côtés de grands chefs. Son gout de l’aventure également le mène à la Pampa et au Phénix.. Curieux de nature et très dégourdi, il apprend très vite.

A LIRE AUSSI : Portrait du Chef : Alioune Badara DIOP….Un adepte de la cuisine « afro-fusion »

Pourtant, rien ne prédestinait le chef Moussa Niang au métier de cuisinier. « J’étais un artiste-peintre. Avec un ami, nous en avions fait notre travail et exportions nos produits. On s’en sortait plutôt bien, mais nos parents ne voyaient pas ça d’un bon œil. La sœur de mon ami nous a trouvés du travail dans le milieu de la restauration ». Mais tout de suite, Moussa se découvre une passion pour son nouveau métier. « La cuisine, c’est de l’art. Je me suis de suite senti à l’aise derrière les fourneaux », confie-t-il. Soucieux du détail, le chef Moussa Niang accorde une attention particulière à la présentation de ses plats. « Quand vous posez une assiette devant un client, c’est son œil d’abord qui mange, ensuite le nez et enfin la bouche. C’est pour cette raison que la présentation a toute son importance ».

A LIRE AUSSI : (Vidéo & photos) Avenante,douce et chaleureuse,Eva Tra une femme aux multiples casquettes…..

Demandez au chef Moussa Niang les qualités que doit avoir un bon chef, il vous dira ceci : « Il doit avoir le sens de l’écoute, une très bonne hygiène, mais aussi et surtout, il doit avoir l’esprit ouvert ». A la jeune génération qui rêve d’embrasser ce métier, chef Moussa Niang leur demande de beaucoup mettre l’accent sur la pratique. « C’est bien d’avoir une formation théorique, mais rien ne vaut la pratique. Le chef qui m’a appris la cuisine ne sait pas écrire. Il arrive à lire les bons, mais rien d’autre. Et pourtant, il est extrêmement doué. C’est d’ailleurs lui qui m’a donné ce conseil. De ne pas rester longtemps à un poste, de tourner. Il est important de se forger une expérience, en faisant le tour des établissements. C’est ainsi qu’on apprend mieux », dit-il.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Vous pourriez aussi aimer

Lire Plus